Une journée consacrée à la Santé Connectée à

l’hôtel Fairmont Monte-Carlo

Newsletter n°3: Le marché de la santé connectée

Les enjeux de la santé connectée sont nombreux, et concernent plusieurs pans de la société : d’un point de vue médical, évidemment, mais également économique, avec l’émergence d’un marché spécifique, générateur de croissance. 

Des perspectives séduisantes
Aujourd’hui, il y aurait plus de 15 milliards d’objets connectées dans le monde et 107 millions d’utilisateurs, et les analystes tablent sur 80 milliards d’outils d’ici à 2020.
Il existe plus de 100 000 applications santé et bien-être dont 40000 médicales, pour une part de marché qui représentera 26 milliards de dollars en 2017.
A l’heure actuelle, les entreprises oeuvrant pour les objets connectés sont majoritairement situées dans la Silicon Valley. Mais si les Etats-Unis sont déjà ancrés dans l’ère du web 3.0, avec un marché internet très industrialisé, la France dispose également des champions de l’Internet de l’objet. Elle est même le 3e marché européen derrière la Grande-Bretagne et l’Espagne. En 2013, la vente des objets connectés liés à la santé représentaient 150 millions d’euros, et atteindra 500 millions d’euros en 2016, soit près de 3% des dépenses high-tech des français.
Le nouvel eldorado de la santé

La concurrence est redoutable entre les précurseurs et les start-up qui souhaitent commercialiser des objets toujours plus impressionnants.

Les géants de la santé connectée : ils ont lancé des produits qui sont incontournables sur le marché de la e-santé. On retrouve I Health, à qui l’on doit des tensiomètres, glucomètres ou encore des balances ou traqueurs d’activité, Samsung, pour sa plateforme SAMI (Samsung Architecture Multimodal Interactions) ou le Microsoft band, un bracelet permettant de surveiller sa forme et son sommeil. 
Les acteurs de la consommation grand public : Orange Healthcare est à la base de nombreuses solutions de télémedecine ou télésanté qui facilitent la fluidité de l’information entre professionnels de santé dans le respect du secret médical et permettent aux patients de devenir acteurs de leur santé. 
Les start-up et plateformes de crowdfunding : il s’agit d’une méthode de financement réalisée via internet pour des projets de start-up,  et ayant pour vocation d’accélérer la recherche et l’innovation médicale. Elles permettent de tester le potentiel d’un projet en évaluant l’implication de participants.
Le saviez-vous ?

11% des français sont équipés d’objets connectés « quantified-self » ou santé.

12% d’entre eux comptent s’équiper avec un de ces outils d’ici 2017.
50% des français l’utilisent pour améliorer ou surveiller leur santé. 
70% des français désirent utiliser avant 2017 les outils numériques pour leur prévention santé.
Sources :

 » Les nouveaux eldorados de l’économie connectée », Institut G9 + Livre Blanc

 » De la e-santé à la santé connectée », Livre blanc du CNOM, Janvier 2015

 » Le corps, nouvel objet connectée du quantified-self à la m-santé : les nouveaux territoires de la mise en données du monde », Cahiers IP CNIL

 

Venez vous informer sur toutes ces dernières technologies durant la journée Connected Health Monaco le 10 juin 2015 à l’hôtel Fairmont Monte-Carlo dont les inscriptions sont ouvertes à tous ceux qui souhaitent en savoir plus sur ces révolutions numériques!
Facebook
Facebook

Twitter
Twitter

Site internet
Site internet